Idées de romans à lire sur le thème de la musique

Idées de romans à lire sur le thème de la musique

Si vous cherchez un roman à lire sur le thème de la musique, voici quelques recommandations. Cette liste non exhaustive se base sur mes lectures coup de cœur et quelques titres dont j’ai entendu parlé qui ont de très bonnes critiques. Bonne découverte littéraire !

Anatomie d’un chœur de Marie Nimier

livre thème musique

Anatomie d’un chœur est l’histoire des rencontres, des conflits, des idylles entre quatre-vingts choristes qui s’aiment, se jalousent, se haïssent et pourtant ne feront qu’une seule voix le soir du concert.
L’intrigue épouse le rythme à trois temps des répétitions de la Marche funèbre pour la Mort d’un Nénuphar.
On découvre d’abord la figure passionnée du chef, Thomas Morhange, hanté par le désir de révéler au public l’œuvre de son arrière-grand-père, compositeur inspiré dont les contemporains ne retinrent que la fin pittoresque : il mourut écrasé par sa bibliothèque.
En contrepoint, l’univers chaotique des manigances de l’administrateur et de sa complice, plus intéressés par les bruits de couloir que par la musique.
Et surtout, un grand amour avec sa menue monnaie de compromissions, de chantages, mais aussi le timbre clair de ses fous rires, lorsque les lumières s’éteignent dans l’escalier et qu’il est impossible de résister.

The Orphan’s Tale de Pam Jenoff

Si vous recherchez un roman dont la musique est le thème central, essayez « The Orphan’s Tale » de Pam Jenoff. Ce roman raconte l’histoire de deux jeunes femmes pendant la Seconde Guerre mondiale qui trouvent du réconfort et de l’espoir l’une dans l’autre alors qu’elles voyagent à travers l’Europe en se produisant dans un cirque.

La violoniste d’Auschwitz de Ellie Midwood

livre musique

À Auschwitz, chaque jour est un combat pour survivre. Alma a le matricule 50381, un nombre tatoué à l’encre bleue sur sa peau. Comme des milliers d’autres, elle est enfermée et séparée de ceux qu’elle aime.
Cette réalité ne pourrait pas être plus lointaine de la vie d’avant pour Alma. Star de l’Orchestre Philarmonique de Vienne, ses performances de violoniste ont envoûté les amateurs de musique classique.
Dans son malheur, sa chance va être d’être reconnue par l’une des chefs nazis du camp, qui va lui imposer de monter et diriger un orchestre de femmes pour le bon plaisir des SS. Au début, Alma refuse, mais elle réalise rapidement le pouvoir offert par sa position : elle peut sauver des jeunes filles d’une mort certaine.
C’est ainsi qu’Alma va rencontrer Miklos, un pianiste talentueux. Au milieu du désespoir, ils vont connaître la joie des répétitions, des notes, et des concerts qu’ils donnent côte à côte – tout en priant que le cauchemar cesse un jour.
Mais à Auschwitz, l’air est contaminé par la mort, et la tragédie est la seule certitude…

The Music Shop de Rachel Joyce

Pour un roman qui célèbre la joie de faire de la musique, lisez « The Music Shop » de Rachel Joyce. Ce roman suit l’histoire de Frank, un propriétaire de magasin de musique, qui change la vie d’une jeune femme nommée Ilse en l’aidant à trouver la chanson parfaite. Il n’a pas encore été traduis, mais si la langue de Shakespeare ne vous fait pas peur, lisez le sans hésiter.

Le temps où nous chantions de Richard Powers

Le roman de Richard Powers, Le temps où nous chantions, raconte l’histoire des trois frères Strom, qui sont tous trois des musiciens doués. En grandissant, ils sont confrontés à de nombreux défis, dont le racisme et la bigoterie. Cependant, ils trouvent leur force dans leur musique, qui les aide à surmonter ces obstacles. Leurs chansons les unissent et les relient aux autres, les aidant finalement à trouver leur place dans le monde.

La société des jeunes pianiste de Ketil Bjørnstad

roman thème musique

La Société des Jeunes Pianistes, c’est le nom que s’est donné un groupe d’adolescents passionnés, à Oslo, à la fin des années 1960. A la fois amis et rivaux, ils ont en commun l’amour de la musique ; pourtant, un seul remportera le concours du  » Jeune Maestro « . Tous vont subir une terrible pression de leur entourage, mais surtout d’eux-mêmes. La Société des Jeunes Pianistes est un roman initiatique, grave et subtil, qui évoque le désir, la vie, la mort. « Il y a beaucoup de thèmes différents dans cette histoire, qui atteignent tous un point culminant à différents moments. » L’auteur nous dit qu’il a voulu lui donner un caractère initiatique avec des accents dramatiques. Je pense que c’est exactement ce que nous voyons ici ! « Un récit particulièrement introspectif », selon la critique vocale – mais non sans sa part d’acuité psychologique – parle des relations familiales et amicales ainsi que de la sexualité ; du deuil ; de la résistance ; des choix ; de la culpabilité ; de la violence psychologique (impitoyable) ; des enjeux ; du succès ; de la célébrité, etc.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.